Que reste il au premium ?
c'est une vraie question
#31
(01-13-2022, 07:30 PM)perdu a Londres a écrit : Sinon je comprends le propos de Yaou78 mais les chiffres ne confirment pas les impressions. En gros le premium c’est environ 20% du marché européen et ça continue de croître (grâce en partie à Tesla qui est classifié comme premium).
La France n’est pas , n’a jamais été et ne sera probablement jamais un marché Premium (en gros 10% des immat en France a comparer aux … 30% du UK ou 25% de l’Allemagne .. 
pour illustrer la part du Premium en France est équivalente à celle de la …. Pologne

T'as pas les donnees pour la Suisse ? Juste par curiosite, a Zurich j'ai l'impression d'un marche domine par les BM/Audi et un peu Merco meme si celles ci sont tres prisees par une certaine population.
[Image: 951987Signature700.jpg]
Répondre
#32
De mémoire, la France est 8e au classement européen de la taxation par véhicule par an.... et le malus écologique est present dans de plus en plus de pays.et en montant total on doit être 2eme derrière les allemands

Et si tu as vraiment les moyens de mettre perso 100 000 balles dans un deplaceoir fusse-t-il premium, tu ne vas pas être à 10 ou 20000 balles près... sauf par principe de Calimero W
"J'parle pas aux cons, ça les instruit" M. Audiard
Répondre
#33
(01-14-2022, 09:08 AM)ZeGato a écrit : De mémoire, la France est 8e au classement européen de la taxation par véhicule par an.... et le malus écologique est present dans de plus en plus de pays.et en montant total on doit être 2eme derrière les allemands

Et si tu as vraiment les moyens de mettre perso 100 000 balles dans un deplaceoir fusse-t-il premium, tu ne vas pas être à 10 ou 20000 balles près... sauf par principe de Calimero W

Bah non quand ton budget est de 100K , t'as pas 120K  Voyons  , c'est comme un  bien immo quand tu peux acheter à 180K c'est pas 200K  Coucou
Et les gens fortunés sont justement ceux qui sont les plus radins et dépensent à bon escient et sont en mode chien pour récupérer les meilleures remises. 

Mais c'est vrai que le malus a tué le premium  Ouin
Répondre
#34
ben si tu n'as pas le budget tu achètes la gamme en dessous non ?
[Image: 221347.png]
Répondre
#35
'Lut,

(01-14-2022, 09:41 AM)le-merou a écrit : ben si tu n'as pas le budget tu achètes la gamme en dessous non ?
Vala, avoir les moyens de sa politique toussa...

Éric aka Alf
Répondre
#36
C'est un vieux débat qui tourne autour de la courbe de Laffer :

https://www.melchior.fr/notion/courbe-de-laffer

Au-delà d'un certain taux de prélèvement, le taux est considéré comme « prohibitif » et désincite à tel point les personnes à consommer ou travailler qu'il entraîne la baisse des recettes de l'État.

Je suis clairement dans ce cas de figure et n'ai pas honte a dire que ma principale raison de rouler en VE était fiscale.

Quand les taxes additionnelles à l'immatriculation des véhicules neufs sont entrée en vigueur, j'ai ressenti un effet de "trop plein" pas forcément rationnel mais qui a profondément modifié mes choix d'achats de véhicules.

En tant que contribuable non fraudeur et déjà contrôlé, je considère participer déjà suffisamment au budget de l'état.
Ce n'est pas une complainte fiscale classique, c'est juste un effet de trop plein et de "plaisir marginal en fonction du coût" qui fait que acquitter 10 ou 20 voir 50k€ de taxe supplémentaire juste pour avoir un véhicule neuf, est devenu dissuasif.

Jusqu'alors je changeais de véhicule principal tous les 2 ans, en neuf remisé ou occasion récente, donc avec 20% de TVA et 70% de taxes sur les carburant, une éventuelle taxe sur les véhicules de société, la taxe régionale sur la CG et les différentes taxes sur les assurances auto et entretien.

En achetant électrique avec incitation, c'est revenu à effacer quasiment le montant de la TVA, 30% de taxes diverses sur l'électricité, plus de taxe sur la CG et assurance réduite. C'est comme quand tu arrêtes de fumer, les économies réelles sont plus importantes que ce que tu avais anticipé.

Je ne suis pas un cas isolé, Tesla a d'ailleurs profité de ce comportement marginal qui lui a permis de vendre des Model S et X à >100k€
Répondre
#37
(01-14-2022, 09:41 AM)le-merou a écrit : ben si tu n'as pas le budget tu achètes la gamme en dessous non ?

valà valà Jap

et @yaou78 ce n'est que mon point de vue, mais je maintiens que, quand tu as les "moyens" de mettre ce montant dans une caisse, je parle en revenus, pas parce que tu as hérité de la vieille tantine ou gagné au bingo, tu n'es pas à 10 ou 20k près... et ça n'a pas grand chose à voir avec le logement... par contre, si c'est une allergie fiscale, je peux comprendre

cependant je te rejoins, plus c'est riche, plus c'est pingre, sauf rares exceptions W W

le malus qui tue le premium, ça doit encore être une histoire de spécificité française alors Ph34r  "malus m'a tuer !!"
"J'parle pas aux cons, ça les instruit" M. Audiard
Répondre
#38
(01-14-2022, 10:36 AM)Steph a écrit : C'est un vieux débat qui tourne autour de la courbe de Laffer :

https://www.melchior.fr/notion/courbe-de-laffer

Au-delà d'un certain taux de prélèvement, le taux est considéré comme « prohibitif » et désincite à tel point les personnes à consommer ou travailler qu'il entraîne la baisse des recettes de l'État.

Je suis clairement dans ce cas de figure et n'ai pas honte a dire que ma principale raison de rouler en VE était fiscale.

Quand les taxes additionnelles à l'immatriculation des véhicules neufs sont entrée en vigueur, j'ai ressenti un effet de "trop plein" pas forcément rationnel mais qui a profondément modifié mes choix d'achats de véhicules.

En tant que contribuable non fraudeur et déjà contrôlé, je considère participer déjà suffisamment au budget de l'état.
Ce n'est pas une complainte fiscale classique, c'est juste un effet de trop plein et de "plaisir marginal en fonction du coût" qui fait que acquitter 10 ou 20 voir 50k€ de taxe supplémentaire juste pour avoir un véhicule neuf, est devenu dissuasif.

Jusqu'alors je changeais de véhicule principal tous les 2 ans, en neuf remisé ou occasion récente, donc avec 20% de TVA et 70% de taxes sur les carburant, une éventuelle taxe sur les véhicules de société, la taxe régionale sur la CG et les différentes taxes sur les assurances auto et entretien.

En achetant électrique avec incitation, c'est revenu à effacer quasiment le montant de la TVA, 30% de taxes diverses sur l'électricité, plus de taxe sur la CG et assurance réduite. C'est comme quand tu arrêtes de fumer, les économies réelles sont plus importantes que ce que tu avais anticipé.

Je ne suis pas un cas isolé, Tesla a d'ailleurs profité de ce comportement marginal qui lui a permis de vendre des Model S et X à >100k€

Sur la taxe des plus de 36cv il sont revenus en arrière car il avaient tué le marché complètement ! 

c'était impossible de vendre une M5V10 25k avec une cg a 8k5
Répondre
#39
Et supprimé la taxe sur les occasions de plus de 11cv car c'était une usine à gaz qui coutait plus qu'elle ne rapportait, comme le malus de 160€ pendant 10 ans.
Répondre
#40
(01-14-2022, 12:20 PM)naturo a écrit :
(01-14-2022, 10:36 AM)Steph a écrit : C'est un vieux débat qui tourne autour de la courbe de Laffer :

https://www.melchior.fr/notion/courbe-de-laffer

Au-delà d'un certain taux de prélèvement, le taux est considéré comme « prohibitif » et désincite à tel point les personnes à consommer ou travailler qu'il entraîne la baisse des recettes de l'État.

Je suis clairement dans ce cas de figure et n'ai pas honte a dire que ma principale raison de rouler en VE était fiscale.

Quand les taxes additionnelles à l'immatriculation des véhicules neufs sont entrée en vigueur, j'ai ressenti un effet de "trop plein" pas forcément rationnel mais qui a profondément modifié mes choix d'achats de véhicules.

En tant que contribuable non fraudeur et déjà contrôlé, je considère participer déjà suffisamment au budget de l'état.
Ce n'est pas une complainte fiscale classique, c'est juste un effet de trop plein et de "plaisir marginal en fonction du coût" qui fait que acquitter 10 ou 20 voir 50k€ de taxe supplémentaire juste pour avoir un véhicule neuf, est devenu dissuasif.

Jusqu'alors je changeais de véhicule principal tous les 2 ans, en neuf remisé ou occasion récente, donc avec 20% de TVA et 70% de taxes sur les carburant, une éventuelle taxe sur les véhicules de société, la taxe régionale sur la CG et les différentes taxes sur les assurances auto et entretien.

En achetant électrique avec incitation, c'est revenu à effacer quasiment le montant de la TVA, 30% de taxes diverses sur l'électricité, plus de taxe sur la CG et assurance réduite. C'est comme quand tu arrêtes de fumer, les économies réelles sont plus importantes que ce que tu avais anticipé.

Je ne suis pas un cas isolé, Tesla a d'ailleurs profité de ce comportement marginal qui lui a permis de vendre des Model S et X à >100k€

Sur la taxe des plus de 36cv il sont revenus en arrière car il avaient tué le marché complètement ! 

c'était impossible de vendre une M5V10 25k avec une cg a 8k5

C'est vrai mais le malus sur une M5 actuelle est tellement dissuasif qu'il y en aura pas en occaz d'ici quelques années  Lol2 
Mais c'est surement un but à terme de faire disparaitre ce genre de véhicule.
Répondre
#41
'Lut,

(01-14-2022, 12:30 PM)yaou78 a écrit : C'est vrai mais le malus sur une M5 actuelle est tellement dissuasif qu'il y en aura pas en occaz d'ici quelques années  Lol2 
Mais c'est surement un but à terme de faire disparaitre ce genre de véhicule.
Tout à fait dans les deux cas.
Au vu des objectifs de réduction des émissions de CO², sur un plan politique, cela peut se comprendre.
Avoir annulé des mesures qui rendaient des véhicules d'occasion invendables me semble aussi aller dans le bon sens, il ne faut pas non plus que les objectifs précités se traduisent par une double peine pour les ménages qui ne peuvent pas acheter un véhicule censément "propre" (le prix du carburant aura un effet modérateur sur l'utilisation des véhicules de toutes façons).

Éric aka Alf
Répondre
#42
en même temps, au dela du prix, il y a quand meme un sacré gap:

- Une Dacia Sandero ne fait pas moins bien qu'une Clio 5 à motorisation équivalente, mais coute 3000eur de moins.
- Sur un Audi Q5, la clim bizone ou les radars avant sont en option.
- ...
Luke Skyracer
Répondre
#43
La fiscalité a un objectif simple:

Dissuader ou inciter

On donne des aides quand on veut inciter, que ce soit sous formes de credit d impot ou de prime
On taxe quand on veut dissuader

Sur le bonus malus, le systeme est a l equilibre, les malus payent pour les bonus. Le pivot du systeme baisse chaque annee pour inciter les constructeurs a lancer et soutenir les modeles les moins emetteurs.

Ca marche plutott pas mal a mon avis.

Jay Lenno ne dit pas que l automobile francaise etait premium, il dit simplement que la France a eu un nombre de constructeurs considerables, qui, pour beaucoup, ont fait des choix techniques tres originaux

Etre un petit constructeur et faire des choix techniques tres originaux, ne vous place pas forcement dans le jeu de l innovation ou du premium

Quand Panhard creait des structures tout en alu et en duralumin, des moteurs sans soupapes, mais n avait pas les moyens de fiabiliser tout ca ni d industrialiser, ca n en faisait pas un fabricant de premium, et il y a une grosse difference entre etre original et etre innovant

Qu il y ait eu une periode ou une poignee de carossiers fabriquaient des autos tres originales et luxueses sur des chassis depassés, et que cela ait ete particulierement vrai en France, c est tres bien. Mais ca n etait pas du premium, juste une forme de luxe

Avec plus de 350 constructeurs automobiles en France en 1920, la situation s est tres vite degradée. A la sortie de la guerre, les plans mis en place ont mis fin a ces petites entreprises au profit de la motorisation de masse.

L Angleterre qui a refuse de faire ce choix a la fin de la guerre, l a payé au prix fort, avec la disparation complete de son industrie automobile nationale

L Allemagne a concentré ses efforts sur quelques fabricants, Mercedes et WV principalement

Quand a l Italie, Fiat est quasi le seul survivant des pionniers automobiles transalpins
Trompettes de la renommée, vous etes bien mal embouchées
Répondre
#44
(01-14-2022, 01:32 PM)darkvador a écrit : L Angleterre qui a refuse de faire ce choix a la fin de la guerre, l a payé au prix fort, avec la disparation complete de son industrie automobile nationale

En Angleterre la disparition des derniers a quand même aussi d’autres raisons que la surconcurrence. Il y a eu des concentrations non négligeables avec British Leyland; la survie de Rover, qui ont tous succombé a cause de décisions stratégiques douteuses.

Leyland voyait peut être plus grand qu’il ne pouvait réellement gérer, mais Rover aurait certainement pu survivre, à l’image de Volvo.
Luke Skyracer
Répondre
#45
Il y a toute une serie de documentaires sur la chute de l industrie anglaise

En gros, au fur et a mesure que les boites allaient mal, elles etaient nationalisées a l interieur d un groupe d Etat

Groupe qui s empressait de ne rien faire, ni changer le management, ni fermer des usines, ni harmoniser les composants

Moralité, les boites ont continué comme si rien n avait changé, a produire des modeles dont le consommateur ne voulait pas, parceque pas fiables, pas bien fabriquées.

Je me souviens d un docu sur Youtube ou des anciens de BMC racontaient leurs experiences. Sur je ne sais plus quelle bagnole, la caisse etait fabriquée dans le nord de l Angleterre, non appretees, non galvanisées, transportees en camion ouvert jusqu aux alentours de Londres, stockees en exterieur, puis un jour, passées en production et peintes sur la rouille...

L exemple de Triumph est frappant, intergre dans BMC ou Rover utilise un V8, Triumph decide de lancer la Stag et de faire son propre V8 car ils ne voulaient pas se sentuir sous la coupe de Rover. Ben moteur mal né, et encore une opportunite de rationnaliser ratée

BMC est mort parceque nationaliser des boites qui vont mal est rarement une bonne idee. C est collectiviser les pertes et laisser les profits privés. Si en plus lors d une nationalisation d entreprises defaillantes, on ne change rien, il n y a pas de raisons que ca aille mieux

Rover aurait pu survivre, comme tout un tas de boites. Pour ca il aurait fallu suivre un programme de reduction des couts, lancer des etudes pour sortir des nouveautes fiables etc..... Pendant plus de 20 ans, Rover est resté sous perfusion. Ils ont eu un accord d assemblage avec Honda dans les annees 80, ont refuszé tout accord technique, tout lien capitalistique, a tel point qu Honda a decide de partir. Rover a fini par etre rachete par BM qui etait surtout interesse par Land Rover, et apres avoir investi des milliards dans la Rover 75 et un essai de moderniser la chaine de production, a fini par jeter l eponge

L automobile est une industrie impitoyable, et les disparitions successives sont legion. Le boulversement enorme enc ours avec l abandon des energies fossiles va en faire encore chuter plus d un je pense

Et comme toujours, on verra deux borgnes fussionnner pour essayer de faire un bien voyant ou ce genre d operation douteuse

L arrivee massive des chinois va aussi avoir un impact consequent

Le premium me laisse de marbre , et j ai vraiment du mal a comprendre que le consommateur achete uneAudi 30% plus cher qu une WV avec 80% de pieces communes, 30% plus cher qu une Skoda avec 80% de pieces communes

Sur ce marche, je serais interesse de savoir la part des ventes aux entreprises et celles aux particuliers. A mon avis, la part aux entreprises est largement majoritaire. Pour une boite, donner une Audi a la place d une Citroen, coute bien moins cher que de donner une augmentation de salaire.
Trompettes de la renommée, vous etes bien mal embouchées
Répondre


Atteindre :