Datsun 240Z
Success story japonaise
#16
'Lut,

Même pas Ouiménon, juste non finalement, le body building sans discernement n'est vraiment pas ma tasse de thé.

Par contre, là, je signe de suite :

[Image: Nissan_1969-73_Fairlady_Z432_Red_Metalli...80x853.jpg]

Éric aka Alf
Répondre
#17
J'aime bien ce look  Oops  Love ...
A l'attraction de la Cat' résister il faut.
Très fort me montrer je dois.
A NLV jamais ne dois aller...
Répondre
#18
Vu ce matin au rassemblement mensuel :

[attachment=3911]

[attachment=3912]
Répondre
#19
Pfiouuuu  Love
A l'attraction de la Cat' résister il faut.
Très fort me montrer je dois.
A NLV jamais ne dois aller...
Répondre
#20
Au passage, le père de la 240 Z, Yoshihiko Matsuo, nous a quittés dernièrement.
BikeLivesMatters.
Répondre
#21
On prends une 260Z rouillée, qques kilos de fibre, une pincée de talent, et des rêves d'enfance et hop magie 

   

   

   

Vaillante Panamericana, 2020:

""Voici un projet piloté par le talentueux Marcel Sylvand, connu aussi pour ses Hot-rods. La voiture est une réplique à l'échelle 1, de la Vaillante Panamericana, apparue dans l'album de Michel Vaillant: "la trahison de Steve Warson", paru en 1963. Sylvand a pris pour base une Datsun 260Z complètement rongée par la rouille. Le moteur est donc le 6 cylindres en ligne de 2 565 cm3, développant 150 chevaux. ""
Motard

Répondre
#22
J'adore ce genre de création  Love ! Bravo à son créateur/ réalisateur  Bien
A l'attraction de la Cat' résister il faut.
Très fort me montrer je dois.
A NLV jamais ne dois aller...
Répondre


Atteindre :