nouvelle direction pour FCA
#16
Elkann a failli baiser Renault avant l'été, mais le ministre de l'économie Français a su jeter le seau d'eau froide à temps.

Je pense Tavarès compétent, clairvoyant, et ne pas laisser filer un constructeur redevenu rentable sous le giron d'un financier pur et dur qui a totalement abandonné l'automobile Italienne (désormais moribonde), ignoré le virage électrique, vendu la perle Ferrari et qui compte être président du directoire du nouvel ensemble.

Elkann a totalement abandonné Lancia, Alfa-Roméo et Maserati !  Eek 
C'est lui qui a mis Marchionne aux manettes de la Ferrari.
C'est un mondain dont les principales qualités sont financières et héréditaires ...
Répondre
#17
(10-30-2019, 04:23 PM)Neubauten a écrit : Ouais mais RAM!

[Image: 2019-Ram-1500-01.jpg]

Et la Charger!

[Image: 00b69e7c4eab402aea11a90e036150e5.jpg]

Ph34r

ça fait deux fois en deux jours que j'entends parler de la Charger, doit y avoir de l'écho Smile Smile
Répondre
#18
T'as des problèmes de tension ?
BikeLivesMatters.
Répondre
#19
Attention quand même, je ne blaguais qu'à moitié avec mes RAM et Charger : aujourd'hui FCA vend ses voitures comme des petits pains aux US et ce avec des profits considérables. Regarder l'automobile italienne depuis la lorgnette européenne est un énorme biais.

Que le groupe ne soit pas positionné sur des segments d'avenir est une certitude, par contre sa capacité à générer du profit et du cash aujourd'hui est tout aussi certaine, et fournirait ainsi à la nouvelle entité une énorme capacité d’investissement pour le futur.
D'autre part, PSA n'a jamais caché sa volonté de revenir sur les marchés Nord Américains et le réseau FCA lui donnerait ainsi une force de frappe considérable, et au final beaucoup plus synergique que cela ne l'aurait été avec Nissan où une grosse partie des produits auraient été en compétition directe.

Edit: et ouais elle me fait de l’œil cette Charger, c'est débile et décadent à souhait... Ca me plait.
Répondre
#20
(10-30-2019, 05:05 PM)Neubauten a écrit : ...

Edit: et ouais elle me fait de l’œil cette Charger, c'est débile et décadent à souhait... Ca me plait.

La vidéo comprise dans cet article n'est plus dispo sur Youtube et voit s'affronter une charger Hellcat et une ModelS, mais elle reste très bonne :D
J'adore la Charger également  Love
« La recherche a besoin d'argent dans deux domaines prioritaires : le cancer et les missiles antimissiles. Pour les missiles antimissiles, il y a les impôts. Pour le cancer, on fait la quête. »
P.Desproges
Répondre
#21
(10-30-2019, 04:30 PM)Steph a écrit : Elkann a failli baiser Renault avant l'été, mais le ministre de l'économie Français a su jeter le seau d'eau froide à temps.

Je pense Tavarès compétent, clairvoyant, et ne pas laisser filer un constructeur redevenu rentable sous le giron d'un financier pur et dur qui a totalement abandonné l'automobile Italienne (désormais moribonde), ignoré le virage électrique, vendu la perle Ferrari et qui compte être président du directoire du nouvel ensemble.

Elkann a totalement abandonné Lancia, Alfa-Roméo et Maserati !  Eek 
C'est lui qui a mis Marchionne aux manettes de la Ferrari.
C'est un mondain dont les principales qualités sont financières et héréditaires ...

Dans la famille Elkann, le frère est plus "lunaire"  Lol2 :
https://bfmbusiness.bfmtv.com/monde/l-hi...64801.html
A l'attraction de la Cat' résister il faut.
Très fort me montrer je dois.
A NLV jamais ne dois aller...
Répondre
#22
Je trouve bizarre de citer la possibilité de retour facilité aux USA comme un gros argument.
Avec les mêmes avantages, ça n'a pas réussi a Fiat Alfa, alors pourquoi ça se passerait mieux pour Peugeot ?
Aussi vite que possible, aussi lentement que nécessaire...
Répondre
#23
C'est fait. Hâte de découvrir le futur RAM 1.6 THP.
BikeLivesMatters.
Répondre
#24
Ou la 508 avec un V10 de 8L ?
[Image: KxrXNtJ.png]  If everything feels under control you are just not driving fast enough.
Répondre
#25
A part les ambitions Américaines de Tavarès, je ne vois aucune raison objectivement valable pour Peugeot dans cette union.

Concrètement Fiat ne vaut plus rien depuis des années, le bureau d'étude ne fout rien depuis un moment, que ça soit au niveau du design ou des moteurs, la seule solution pour sauver les usines étant une croissance externe permettant de renflouer les pertes nationales.

Lors de la dernière crise, ils sont réussi à s'accaparer le groupe Chrysler malade pour une bouchée de pain et ce sont effectivement les ventes de la branche américaine qui ont maintenu le groupe à flot, mais Elkann sait pertinemment que ça ne va pas durer et qu'ils ne vont pas être en mesure de payer les pénalités Européennes liées à l'absence de respect des normes de rejet des moteurs.

Il faudrait trouver un autre Chrysler, malheureusement le secteur s'étant relevé ces 10 dernières années ce n'est plus possible.
Reste la stratégie des grains de maïs américains pour attirer le pigeon, aucun Allemand ne plongera et c'est passé vraiment pas loin pour Renault, donc il ne reste plus que Peugeot avec qui Elkann va devoir la jouer fine pour sauver son groupe de la faillite. En misant sur l'égo de Tavarès, AMHA il prend le bon pari.

edit : couroucoucou c'est officiel, Fiat est sauvé, PSA accepte la fusion à 50/50 !
Répondre
#26
Steph a écrit :A part les ambitions Américaines de Tavarès, je ne vois aucune raison objectivement valable pour Peugeot dans cette union.

Il y a quand même la volonté de DongFeng de sortir de PCA et la famille Peugeot qui veut aussi passer à autre chose. Donc, au niveau actionnariat, PCA rentre dans une zone de turbulences où un mariage avec FCA peut permettre de stabiliser un peu le sujet. Après, Tavares se voit sans doute plus comme CEO du 4eme constructeurs mondial que du 9eme...
Répondre
#27
Tu as probablement entièrement raison. :/
Répondre
#28
Les synergies annuelles sont estimées à 3,7 milliards d'euros. Ça va saigner à Sochaux...
BikeLivesMatters.
Répondre
#29
Je verrai bien une Fiat Punto dans la lignée des 208 et corsa. Smile
Luke Skyracer
Répondre
#30
Elkann est soulagé et va pouvoir se verser une petite récompense avant les fêtes (histoire que la mariée arrive avec les poches bien vides) :

"Avant la réalisation de l'opération, FCA distribuerait à ses actionnaires un dividende exceptionnel de 5,5 milliards d'euros, ainsi que sa participation dans Comau"

Incroyable...

Avant la transaction, PSA valait 22 milliards d’euros et FCA 18 milliards d’euros.
FCA distribuera 5 milliards € de dividendes à ses actionnaires et PSA ses actions de Faurecia d’une valeur de 3 milliards €.

La différence de valeur entre PSA et FCA sera donc de 6 milliards € en faveur de PSA (soit 59,4% PSA / 40,6% FCA).
La fusion se fait à 50/50.

Si le deal se finalise, Elkann est trop fort, d'ici là le cours de l'action de PSA va morfler.
Répondre


Atteindre :